La Faille

À la découverte du patrimoine montpelliérain : la Cathédrale Saint-Pierre

Découvrez l’un des joyaux du patrimoine montpelliérain à travers les âges : la Cathédrale Saint-Pierre. Piégé dans une faille temporelle, vous devez récolter des indices et venir à bout des énigmes du temps pour réintégrer votre époque. Utilisez vos trouvailles à bon escient et dialoguez avec votre compagnon afin de percer les mystères de cet ancien monastère. Partez à la découverte du lieu et de son histoire à travers des faits réels et des anecdotes historiques romancées.

La Faille est un jeu de réflexion, en Point’n’Click, dans lequel le joueur est sensibilisé au métier de chercheur de l’inventaire. Le jeu s’appuie sur des histoires véhiculées par la tradition orale au fil des siècles et sur des faits historiques avérés par l’archéologie et les archives écrites. Disponible gratuitement sur tablette et smartphone Androïd, le joueur sera amené à poursuivre son exploration en visitant la Cathédrale Saint-Pierre à Montpellier.

Téléchargez l'application sur Googleplay
Sur une commande de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, le jeu vidéo La Faille est développé par le studio Evrika

 

Le Studio Evrika

Evrika est un bureau d’investigation numérique basé sur des technologies innovantes créé en 2012 à Montpellier par Patrice Cervellin. Ce studio développe des jeux vidéo, et plus largement des logiciels et solutions numériques personnalisées, à vocation pédagogique et scientifique, adaptés à tous public.

 

L’équipe sur le développement du jeu

Patrice Cervellin est game designer et programmeur sur le développement du jeu La Faille. Maître de conférence associé, à l’Université Paul-Valéry Montpellier III, il est également concepteur de jeux vidéo à forte composante artistique au seins du studio Evrika.

Alain Rémy, dit Gaston, est game designer-graphiste sur le jeu La Faille. D’abord dessinateur de presse puis de bande dessinée, il est aujourd’hui dessinateur-scénariste. Avec une vingtaine d’albums à son actif ainsi que des carnets de voyages, il a notamment travaillé avec le studio Ubisoft sur les projets des LapinsCrétins : La grosse aventure et sur Les aventures de Tintin en tant que scriptwriter et développeur sur les téléphones mobiles. Enfin il a publié en 2015 un carnet de voyage Ballade à Montpellier.

Dominique Ganibenc est le référent historique sur le jeu La Faille. Docteur en histoire de l’art contemporain, il a travaillé sur différents programmes d’études régionaux sur l’architecture des paysages viticoles et publié l’ouvrage Gustave Fayet châteaux, vignobles et mécénat en Languedoc. Il a également travaillé sur l’œuvre de l’architecte diocésain Antoine Henri Révoil sur la Cathédrale Saint-Pierre de Montpellier.

 

La génèse du projet

Le jeu vidéo La Faille a été pré-pensé et pré-conçu par l’équipe Timeline à l’issue de la Game Pratic' « Proof of Concept » des 26, 27 et 28 septembre 2014, une Game Jam commandée par la Région et organisée par le collectif Antithèse.

L’équipe lauréate était composée de 7 personnes : Mégane Le Goff, Magali Meli, Amélie Sarrazin, Kevin Chambonnet, Stéphan Ingrand, Alexis Laugier et Alban Ligouzat. Principalement étudiants, ils ont pour certains suivi la Licence professionnelle Métiers de l’édition, spécialité Coordination et Conception d’Univers Vidéoludiques à l’université Paul-Valéry Montpellier 3 (game designers), pour d’autres une formation en Arts Plastiques (graphistes) ou encore en informatique (programmeurs). Quelques-uns connaissaient déjà l’univers des Game Jam lors de précédentes participations en France.

Parmi les thématiques proposées, l’équipe a retenu celle de l’Inventaire, représentée par le projet de jeu Nîmestery, lui-même réalisé par Fabien Delcourt et Romain Berlion, étudiants en dernière année de Master professionnel Arts Plastiques parcours Jeux Vidéo à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Nîmestery est un point’n’click qui met en avant le travail de chercheur de l’Inventaire par l’intermédiaire d’une enquête menée par deux personnages sur un vieil artefact aux origines étranges, découvert dans une maison à Nîmes, et suscitant un vif intérêt d’un groupuscule.

Le jeu La Faille a été pensé comme un « game-documentaire » transmédia ayant pour vocation de faire découvrir le patrimoine architectural régional. Sous forme de point’n’click, le prototype de jeu invite l’utilisateur à découvrir le patrimoine architectural de grandes villes du Languedoc-Roussillon comme Nîmes, Montpellier ou Carcassonne. Comme premier niveau de jeu, l’équipe s’est concentrée sur un édifice majeur de Montpellier, la cathédrale Saint-Pierre.

L’équipe a écrit une note d’intention qui a servi de fil rouge au prestataire qui a développé le jeu. C’est un cahier des charges qui présente en détail les principaux éléments du prototype de jeu : univers, scénario, gameplay, effets audio et vidéo et bien d’autres composantes.